THE POGUES - FRANCE

FORUM SANS MODERATION
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  ContactContact  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 ALBUM : RED ROSES FOR ME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex



Masculin Date d'inscription : 03/05/2012
Messages : 2993
Localisation : Devil's Dance Floor
*** : 93

MessageSujet: ALBUM : RED ROSES FOR ME   Jeu 21 Juin - 8:09



RED ROSES FOR ME

Date de sortie : octobre 1984
Production : Stan Brennan
Son : Nick Robbits, Craig Thomson
Elephant Studio

Le groupe :

James Fearnley
Jem Finer
Cait O'Riordan
Shane MacGowan
Spider Stacy
Andrew Ranken

Les titres :

Transmetropolitan
The Battle Of Brisbane
The Auld Triangle
Waxie's Dargle
Boys From The County Hell
Sea Shanty
Dark Streets Of London
Streams Of Whiskey
Poor Paddy on the Railway
Dingle Regatta
Greenland Whale Fisheries
Down In The Ground Where The Dead Men Go
Kitty

Titres bonus CD 2004 :

The Leaving of Liverpool
Muirshin Durkin
Repeal of the Licensing Laws
And the Band Played Waltzing Matilda
Whiskey You're the Devil
The Wild Rover



Dernière édition par Alex le Sam 11 Mai - 7:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/The-Pogues-France/480843905322094
Fyezall



Masculin Date d'inscription : 03/05/2012
Messages : 151
Localisation : Far Away
*** : 4

MessageSujet: Re: ALBUM : RED ROSES FOR ME   Mer 27 Juin - 9:25

Bon alors (!) Red Roses for Me est aussi le titre d'une pièce de l'auteur irlandais Sean O'Casey, mais il n'y a aucun rapport dans l'album avec cette pièce de théâtre ou son auteur.
Et dans cette pièce, il y a une chanson "A Bunch of Red Roses For Me " que Ronnie Drew et les Dubliners ont repris :
Spoiler:
 
Cette chanson est toujours attribuée à Sean O'Casey sur le web, pourtant sur les album des Dubliners, elle est "traditionnelle", alors ?



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Quand on est dans la merde jusqu’au cou, il ne reste plus qu’à chanter.
Revenir en haut Aller en bas
http://lespogues.forums.fm/
COTTON OP



Date d'inscription : 30/05/2012
Messages : 204
*** : 30

MessageSujet: Re: ALBUM : RED ROSES FOR ME   Ven 18 Jan - 21:09

miroir 'red roses for me' !

Revenir en haut Aller en bas
Alex



Masculin Date d'inscription : 03/05/2012
Messages : 2993
Localisation : Devil's Dance Floor
*** : 93

MessageSujet: Re: ALBUM : RED ROSES FOR ME   Sam 4 Mai - 11:42

extrait traduit d'un article de PopMatters, juillet 2009
Pádraic Grant – “The Pogues and Irish Cultural Continuity”

Quand les Pogues se forme, une des raisons importantes de son existence est la volonté farouche de revenir à des aspects folk de la musique, ce qui est complétement à contre courant de ces années 80 où la sophistication est dominante. Une musique et un style de vie synthétique, artificiel que les Pogues semblent défier en injectant une dose de danger dans la musique folk irlandaise, tout en ramenant celle ci dans les standards (mainstream). Un retour rendu possible par un impétueux mélange de punk et de folk, délivré avec une esthétique non raffinée, vulgaire, virtuellement sans instruments électriques et un combo minimaliste de percussions : le contraste avec la tendance de l'époque est criant.
Le groupe, qui s'est fait une réputation en tournée, signe avec le label indépendant Stiff Records en 1984. Le 1er album, Red Roses For Me, est réalisé en octobre de la même année. Il a un succès underground et une pauvre diffusion. L'attention de la critique se porte sur les talents montants de parolier de Shane MacGowan, autant que sur la musique. Tirant son titre d'une pièce de Sean O'Casey, l'album montre que MacGowan est dans la continuité de certains écrivains irlandais. L'identification irlandaise est présente jusque sur la pochette du disque ; une photo du groupe posant devant un portrait de John F. Kennedy, symbole de solidarité avec la diaspora irlandaise.

Au delà du choix du nom de l'album, l'influence d' O'Casey est aussi et surtout stylistique : les textes de Red Roses For Me sont centrés sur la vie de la classe ouvriére des années 80 de la même maniére que O'Casey dressait un portrait du prolétariat du début des années 1900. Communiste et républicain dissident depuis toujours,ses descriptions imprégnées de ses convictions socialistes étaient une démonstration de la nature politique des conditions de vie de la classe ouvrière. Similairement, l'album du début des Pogues, illustre l'impact qu'une politique dure peut avoir sur la réalité ordinaire. Bien qu'évitant les poncifs de la Gauche, une lecture anti autorité est évidente sur beaucoup de titres, amplifiée par l'expérience Thatcherienne de l'Angleterre qui, avec son dur monétarisme, amène un sentiment de persécution pour le peuple vis à vis du Parti Conservateur au pouvoir. Ce sentiment d'injustice, est renforcé par la longue gréve des mineurs, la même année de la sortie du disque. Dans ces circonstances, la rage et la colère que l'on ressent dans Red Roses For Me, peut facilement se lire comme un reflet de l'aigreur profonde chez le peuple, et qui se manifeste dans beaucoup de morceaux.

Le premier titre, Transmetropolitan, est un exemple remarquable de cette attitude. A la fois hommage et charge contre la ville de Londres, sa composition est une contradiction. La musique est frénétique, allègre, alors que les mots passent d'une célébration de la vie londonienne à une attaque en règle des piliers de l'établishment britannique :

Il y a des pervers à Whitehall, des tantes au GLC
Et quand on en aura fini avec ces fumiers, on s'occupera de la BBC

Whitehall, qui est le siége du gouvernement, le GLC (Greater London Council) l'équivalent de la mairie, et la BBC représentent à eux trois le pouvoir en place et la cible du ressentiment. Que l'ennemi soit ce "vague" establishment, renvoie aux racines punk du groupe, une influence également omniprésente dans les stances anti autorités des écrivains qui ont inspiré le parolier.

Malgré la référence du titre à O'Casey, et les similitudes dans la façon de montrer l'existence du peuple, il est clair que Brendan Behan est la figure la plus influente sur l'album. The Auld Triangle, un standard irlandais tiré de la pièce de Behan " The Quare Fellow", est en contraste avec le reste de l'album nerveux et pêchu. C'est austère, squelettique, et ne tient que pas la voix de MacGowan. L'humeur est au découragement, à la nostalgie, mais c'est éclairé par moment de lignes humoristiques (une technique que MacGowan adopte dans son écriture, qui insère des passages comiques au beau milieu de la misère. Cet aspect sera ensuite exploré et affiné dans Rum, Sodomy and the Lash).

The Boys From The County Hell est le meilleur exemple de l'influence punk sur l'album. On monte d'un cran, après Transmétropolitan, dans une exploration vicieuse de la violence de la vie urbaine londonienne, avec pour carburant l'alcool. (la cité est nommée County Hell (district de l'enfer) et porte la marque du découpage
géographique en Irlande en County. C'est un aspect plus rugueux de l'écriture de chansons par MacGowan, rappelant la représentation sans faille de la violence dans la tradition irlandaise. De ce lignage sort un de ses couplets les plus teintés dans l'humour noir :

Mon Pére était une chemise brune, ma mère une Madame
Mon frère à gagner ses médailles à My Lai au Viet Nam

Streams of Whiskey montre toute l'adoration de MacGowan pour Behan dans une seule chanson. Le texte met en place un dialogue avec Behan, dans un rêve, et quand il lui est demandé son opinion sur "l'essentiel philosophie de vie" il répond " j'irai là où le whiskey coole à flots". Cette "philosophie" fait presque de l'alcoolisme un idéal. Après tout, on parle ici de quelqu'un qui a dit " je suis un buveur avec un problème d'écriture".
Streams of Whiskey contient aussi une référence, moins évidente, à Flann O'Brien, que MacGowan cite comme l'un de ses auteurs préférés dans le livre A drink with Shane MacGowan. The Poor Mouth (originalement publié en gaélique sous le titre An Beal Bocht) de O'Brien contient une histoire avec une montagne dont le sommet laisse échappé deux coulées de whiskey. La nouvelle est construite, comme souvent chez O'Brien, sur une trame drôle et absurde, un style d'écriture proche de celui que MacGowan prolongera avec les Pogues.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/The-Pogues-France/480843905322094
Shamrock Firm



Masculin Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 700
Age : 51
Localisation : Lorient. BZH
Instrument : Tin Whistle
Humeur : Bretonne
*** : 35

MessageSujet: Re: ALBUM : RED ROSES FOR ME   Sam 4 Mai - 12:48

"Je suis un buveur avec un problème d'écriture"... Héhé c'est bien trouvé ça...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
J'mouque min blair et j'armonte mes queuchettes! (je mouche mon nez et je remonte mes chaussettes).
Revenir en haut Aller en bas
PASCAL



Date d'inscription : 12/11/2012
Messages : 1536
*** : 93

MessageSujet: Re: ALBUM : RED ROSES FOR ME   Dim 5 Mai - 20:11

Très bonne analyse. Bravo d'avoir dénicher ça.
Revenir en haut Aller en bas
PASCAL



Date d'inscription : 12/11/2012
Messages : 1536
*** : 93

MessageSujet: Re: ALBUM : RED ROSES FOR ME   Dim 19 Mai - 22:00

Comme Alex l'a souligné : Mai étant le mois de (des) roses, ce matin je me suis mis la réédition cd et je n'avais jamais fais gaffe au "jingle" entre Kitty et les bonus...Comme quoi !
Revenir en haut Aller en bas
PASCAL



Date d'inscription : 12/11/2012
Messages : 1536
*** : 93

MessageSujet: Re: ALBUM : RED ROSES FOR ME   Mer 5 Juin - 10:04

Petite anecdote sur "Red Roses For Me".

La session photo de la pochette de l’album s’est faite sans Andrew Ranken, alors en vacances. D’où l’ajout pourri de sa photo en médaillon. Les prises verso sont ultérieures.
Le tournage du clip de «Waxie’s Dargle» a été tourné sans Ranken toujours en vacances et sans Finer parti lui aussi. Un roadie s’est chargé du remplacement du batteur pour le tournage, roadie qui deviendra par la suite bassiste du groupe. Et un autre s’est chargé de remplacer le banjoïste en se dissimulant le visage au maximum.
Hunt se devait de mimer Ranken au maximum, ce qu’il a réalisé avec brio je trouve… « I love it » Admettra t’il plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Alex



Masculin Date d'inscription : 03/05/2012
Messages : 2993
Localisation : Devil's Dance Floor
*** : 93

MessageSujet: Re: ALBUM : RED ROSES FOR ME   Lun 23 Mai - 13:34



merci Pascal ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/The-Pogues-France/480843905322094
 
ALBUM : RED ROSES FOR ME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Stone Roses
» The Dream Syndicate - The Days Of Wine And Roses (1982)
» [Rumeur] Les titres du nouvel album
» [Album] Humanoid [Version anglaise]
» JOSS STONE Nouvel album !

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
THE POGUES - FRANCE :: THE POGUES :: Discographie-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: