THE POGUES - FRANCE

FORUM SANS MODERATION
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  ContactContact  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Lorca's novena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PASCAL



Date d'inscription : 12/11/2012
Messages : 1536
*** : 93

MessageSujet: Lorca's novena   Mer 14 Nov - 21:34

LORCA’s novena
(La neuvaine de LORCA)

IGNACIO se mourait sur le sable
Une seule rose rouge serrée dans une main mourante
Les femmes pleuraient de voir leur héros mourant
Et les grands oiseaux noirs se sont réunis dans le ciel

Mère de toutes nos joies, mère de toutes nos peines
S’intercède ce soir auprès de lui
Pour tout nos lendemains

Les années ont passées et les tueurs sont venus
Et ils ont pris les hommes et les ont conduits sur la colline de la douleur
Et Ils les ont laissés là jusqu'au dernier et LORCA le poète pédé
A qui ils ont fait sauter la cervelle d’un coup de pistolet dans le cul

Mère de toutes nos joies, mère de toutes nos peines
S’intercède ce soir auprès de lui
Pour tout nos lendemains

Les tueurs sont venus mutiler les morts
Mais au lieu de chercher dans la ville ils se sont enfuis dans la terreur
Car comme il l’avait prédit, le corps de LORCA s’en est allé
Et le seul bruit c’était les femmes priant dans la chapelle


Mère de toutes nos joies, mère de toutes nos peines
S’intercède ce soir auprès de lui
Pour tout nos lendemains

Revenir en haut Aller en bas
Alex



Masculin Date d'inscription : 03/05/2012
Messages : 2993
Localisation : Devil's Dance Floor
*** : 93

MessageSujet: Re: Lorca's novena   Ven 23 Nov - 9:27

LORCA'S NOVENA
Shane MacGowan (1990)

Ignacio lay dying in the sand
A single red rose clutched in a dying hand
The women wept to see their hero die
And the big black birds gathered in the sky

Mother of all our joys, mother of all our sorrows
Intercede with him tonight
For all of our tomorrows

The years went by and then the killers came
And took the men and marched them up the hill of pain
And Lorca the faggot poet they left till last
Blew his brains out with a pistol up his arse

Mother of all our joys, mother of all our sorrows
Intercede with him tonight
For all of our tomorrows

The killers came to mutilate the dead
But ran away in terror to search the town instead
But Lorca's corpse, as he had prophesied, just walked away
And the only sound was the women in the chapel praying

Mother of all our joys, mother of all our sorrows
Intercede with him tonight
For all of our tomorrows
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/The-Pogues-France/480843905322094
Alex



Masculin Date d'inscription : 03/05/2012
Messages : 2993
Localisation : Devil's Dance Floor
*** : 93

MessageSujet: Re: Lorca's novena   Ven 23 Nov - 9:42

Lorca
Federico Garcia Lorca, est un poète et dramaturge espagnol que Shane MacGowan semble avoir découvert pendant le tournage de Straight to Hell. Voici ce qu'il en dit dans The Lost Decade :
"Sa poésie est une lecture magnifique, et c'est dans sa région que nous étions alors. Lorca était populaire à la façon de beaucoup de poètes irlandais, dans le fait d'écrire sous la forme de ballades et sur la vie du peuple. Sa poèsie ne vient pas d'une pensée intellectuelle, mais d'une connexion entre émotion, vision et ressenti. Ce qu'il faut aussi savoir est qu'il était homo, et pendant la guerre civile, les fascistes patrouillaient et attrapaient tous les républicains qu'ils pouvaient trouver, ils ont eut Lorca et l'ont tué avec beaucoup d'autres. Mais parce qu'il était homo, ils lui ont fait subir d'autres outrages, ils ont pénétrer son cadavre avec un fusil et ils sont partis en riant. Mais Lorca avait prédit sa propre mort, il avait dit que son corps disparaitrait et c'est exactement ce qu'il s'est passé, ils ne l'ont jamais retrouvé. C'est un grand héros espagnol et un brillant poète."

Neuvaine
Une neuvaine, dans l'Église catholique romaine est une dévotion privée ou publique de neuf jours, destinée à obtenir des grâces déterminées. En cherchant une neuvaine adressée à la Vierge Marie, j'ai trouvé la Neuvaine à Marie qui défait les "noeuds", avec cette explication ;
Le Sauveur nous a été donné par Marie. Par Marie, tous les noeuds de nos vies peuvent être défaits. Des noeuds ? C'est le lot de tous les hommes marqués par le péché originel, de laisser se former des noeuds, ou, comme on dit aujourd'hui, des problèmes que l'on traîne des années sans en voir l'issue... tous ces noeuds qui nous semblent impossibles à défaire et nous plongent dans le malheur ou nous détournent du bonheur qui est à portée de chacun, tous les vices qui étouffent l'âme et anesthésient la joie. Au cours de la neuvaine rythmée par des prières propres à chaque jour, avec sa douceur maternelle, «Marie qui défait les noeuds» nous invite à reconnaître tous ces noeuds qui nous accablent, à les nommer, et à les lui donner...
Extrait de la neuvaine
"Vierge Marie, Mère du bel Amour, Mère qui n'as jamais abandonné un enfant qui crie au secours, Mère dont les mains travaillent sans cesse pour tes enfants bien aimés, ..., tourne ton regard plein de compassion vers moi "
C'est ce que l'on retrouve dans le refrain de Lorca's Novena :
Mère de toutes nos joies, Mère de toutes nos souffrances
Intercède ce soir pour lui, pour chacun de nos lendemains.

Mais nous savons que ces prières seront vaines pour les lendemains de l'Espagne et pour le Monde, et c'est ce qui se dégage de la chanson, une sorte de fatalité tragique, de malheurs annoncés par les signes et renforcés par l'intensité dramatique, par le climat musical de la chanson.

1er tableau
11 août 1934, Ignacio est étendu, mourant sur le sable. C'est Ignacio Sánchez Mejías, un matador espagnol ami de Lorca. Il s'est retiré sept années pour se consacrer au journalisme, à la dramaturgie et à la poésie, et il a décidé de reprendre l'épée de matador tout juste un mois auparavant. Mais ce 11 août, toujours trop téméraire, le taureau lui perce mortellement la cuisse.
Ignacio est étendu sur le sable
Une rose rouge serrée dans une main de gisant
Et fes femmes pleurent leur héros qui se meurt
Et les oiseaux noirs tournoient dans le ciel

les oiseaux de malheur ....

2eme tableau
Les années ont passées, les tueurs sont arrivés
Ils ont pris les hommes et les ont emmenés sur le mont des souffrances
Et Lorca le poète pédé, ils l'ont gardé pour la fin
Et ils l'ont laissé là, la tête explosée, un fusil dans le cul


Shane en parle dans The Lost Decade (au dessus) ainsi que pour ce qui suit :

3eme tableau
Les tueurs sont revenus pour mutiler les morts
Ils cherchent dans la ville mais s'enfuient terrorisés
Car comme il l’avait prédit, le corps de Lorca a disparu
Et l'on entends plus maintenant que les femmes prier dans la chapelle


Mère de toutes nos joies, Mère de toutes nos souffrances
Intercède ce soir pour lui, pour chacun de nos lendemains.



Traduction toujours aussi libre (je ne suis pas poète) et interprétation personnelle du texte (je ne suis pas intellectuel non plus).
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/The-Pogues-France/480843905322094
Alex



Masculin Date d'inscription : 03/05/2012
Messages : 2993
Localisation : Devil's Dance Floor
*** : 93

MessageSujet: Re: Lorca's novena   Sam 24 Nov - 17:14

j'ai trouvé cette autre traduction sur le web :

LA NEUVAINE DE LORCA

Ignacio se mourait sur le sable allongé
Dans sa main moribonde une rose agrippée.
Et les femmes pleuraient à voir ce héros mort
Tandis qu’au ciel s’attroupaient de grands oiseaux noirs.

Les années ont passé, sont venus les tueurs
Fusillant les hommes sur le mont des douleurs.
Et parmi ces derniers, Lorca, le fif poète,
Qu’ils ont executé un canon dans les fesses.

Les tueurs étaient là pour mutiler les corps,
Ils ont fui vers la ville effrayés par la mort.
Lorca l’avait prédit son corps s’est échappé
Et on n’entendit plus que des femmes prier.

Mère de toutes joies
Mère de toutes peines
Intercède en sa faveur ce soir
Pour tous nos lendemains

Traduction libre : Christian Girard (c) 2010
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/The-Pogues-France/480843905322094
Alex



Masculin Date d'inscription : 03/05/2012
Messages : 2993
Localisation : Devil's Dance Floor
*** : 93

MessageSujet: Re: Lorca's novena   Sam 10 Aoû - 20:35

" inspirée à Shane McGowan par l’œuvre du poète Federico Garcia Lorca, Lorca's Novena (tiré de l’album Hell’s Ditch - 1991) est, avec ses accents de marche hispanique, une chanson à part dans le catalogue du groupe irlandais The Pogues. À déguster sans modération."

Agora Vox, 18 juillet 2013

cité juste pour se sentir un peu moins seul au monde !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/The-Pogues-France/480843905322094
PASCAL



Date d'inscription : 12/11/2012
Messages : 1536
*** : 93

MessageSujet: Re: Lorca's novena   Lun 20 Jan - 20:33

Je réécoutais ce week end le bootleg de Sheffield 90, quelle connerie de ne plus le jouer en live ce titre. L'atmosphère pesant se ressant dans la voix de MacGowan, il déclame le texte plus qu'il ne le chante. A part peut être "Dirty..." il est rare d'avoir l'impression que ça vient de ses tripes, ici c'est le cas.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lorca's novena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luigi Nono
» "LA NOUVELLE AFFICHE" avec BALA sur TV Melody en multi redif
» Dylath-Leen/Anachronia/Anwynn @ Garcia Lorca Organisé par le CEMA
» Tim Buckley : Lorca (1970)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
THE POGUES - FRANCE :: THE POGUES :: Répertoire-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: